RESATABLE
13/12/2018

Actualite

 

Restaurant Le Katrina, une histoire d'amour

07-05-2016
Visites 516 personnes intéressées
Actualite Actualite Restaurant Le Katrina, une histoire d'amour
Le hasard fait les rencontres et parfois le destin. Geoffrey Sénac est un enfant d'Escalquens où il a grandi, joué au football, fréquenté l'école et le collège. Il a souvent «fait les saisons» dans des restaurants pour se faire la main. Mais ce sont ses parents qui ont poussé la porte du destin. «Ils étaient en voyage, explique Geoffrey, et ils se sont arrêtés dans un restaurant à Gramat qui servait de la cuisine franco-mexicaine. Et ils ont apprécié. Moi, je cherchais du travail pour les vacances et de l'exotisme. Tout est parti de là.»

Après quelques années passées à travailler dans des restaurants du coin, à Escalquens ou Labège, Geoffrey part au Mexique, toujours pour satisfaire ce besoin d'exotisme. Sa rencontre avec Alondra a lieu lors de la fête des Morts au Mexique, une fête où la mort n'est pas vécue comme chez nous avec tristesse dans des cimetières pluvieux mais plutôt comme une fête où on danse. «Le personnage emblématique de cette fête est la Catrina, ce qui explique le nom de notre restaurant «La Katrina». En effet après cette rencontre, naît l'idée d'un retour à Escalquens. Mariage et une petite fille et les années passent. Geoffrey travaille de nouveau dans des restaurants à parfaire son métier, et l'opportunité se présente d'ouvrir leur propre restaurant, à Escalquens, à La Cousquille. «Nous avons plaisir à montrer quelque chose qui nous ressemble que les gens ne connaissent pas forcément, dit Alondra. On nous demande par exemple du chili con carne mais c'est un plat texan ! Nous, ce sont des tostadas, une soupe aztèque, une salade de cactus, un pollo mole, un ceviche ou une quesadilla.




Lire tout l'article »
Commentaires